Le Mag Digital des entrepreneurs

Comment devenir apiculteur en France ?

 

Un apiculteur est un éleveur spécialisé qui s’occupe des abeilles dans le but de récolter le miel. Dans le cadre de son activité, il est également amené à commercialiser différents produits comme le pollen, la gelée royale et la cire. En France, l’apiculture est une activité exercée par plus de 80 000 apiculteurs amateurs et professionnels. Aujourd’hui, zoom sur le métier d’apiculteur et sur les démarches à effectuer pour devenir apiculteur professionnel !

L’apiculture et le métier d’apiculteur

L’apiculture est une profession des métiers de la nature. Celle-ci est directement liée à la météo et à l’environnement. Pour exercer cette activité, l’apiculteur doit maitriser des savoir-faire et des connaissances pointures. Il doit mettre des méthodes apicoles en œuvre et savoir s’adapter à l’espèce des abeilles, au climat et à la végétation qui entourent les ruches, car la variété du miel produit dépend de tout cela.

Le rôle de l’apiculteur est d’élever des abeilles et de récolter le miel. Il peut également transformer des produits dérivés pour en faire de la gelée royale, des bonbons au miel et des bougies à la cire, entre autres. Ceux qui souhaitent vivre exclusivement de cette profession devront disposer d’une exploitation de taille conséquente. Il faut au moins 400 ruches pour obtenir des revenus avoisinant le SMIC.

Les qualités nécessaires pour devenir apiculteur

Pour devenir apiculteur, il faut nécessairement être passionné. Il faut aussi être flexible et pouvoir travailler à différentes périodes de l’année en fonction des conditions climatiques. Comme le matériel est assez lourd, l’apiculteur doit être en excellente condition physique.

Il doit également avoir une bonne hygiène de vie et s’assurer de l’hygiène des ruches. Afin d’exercer cette activité, il faut posséder des compétences en gestion. C’est très important pour développer son exploitation et pour trouver des débouchés. Il faut donc être bon commerçant et commercial.

Prendre soin des abeilles et récolter le miel

L’apiculteur a pour mission de prendre soin des abeilles et de récolter le miel. La première étape pour récolter le miel est de retirer l’opercule de cire. C’est cette même cire qui est recyclée dans les bougies à la cire d’abeille par exemple. La deuxième étape est de mettre les cadres dans un extracteur électrique pour faire sortir le miel des alvéoles. Ensuite, il faut faire maturer le miel pour faire remonter les dernières traces de cire ou d’impuretés. La dernière étape consiste à filtrer le miel et à le mettre en pots.

Faut-il un diplôme pour devenir apiculteur ?

Il est possible de devenir apiculteur sans diplôme. Il est, toutefois, recommandé d’avoir certaines qualifications à savoir le titre d’apiculteur (RNCP), le BPREA, le BAC Pro CGEA + formation complémentaire en apiculture, le Certificat de spécialisation apiculture (niveau IV).

Ces formations sont généralement assurées en CFA (centre de formation d’apprentis) ou en CFPPA (centre de formation professionnelle et de promotion agricole).

Apiculture : quels investissements ?

Comme évoqué précédemment, il vous faudra au moins 400 ruches pour pouvoir vivre de votre profession d’apiculteur. Le terrain doit avoir au moins 12 bons emplacements sédentaires. Ceux-ci doivent pouvoir fournir de quoi manger aux abeilles tout au long de l’année, quel que soit le climat. Il vous faudra également un petit camion avec remorque et engin de levage pour devenir apiculteur.

Pour 400 essaims de bases, comptez entre 50 000 et 100 000 euros, dépendant de la provenance. Comme les essaims sont livrés en ruchettes, vous devrez nécessairement investir dans des ruches, ce qui peut coûter entre 50 000 et 60 000 euros. Autres investissements indispensables : les cadres et les engins de levage. Si vous avez assez de fonds, vous pourrez également investir dans une miellerie.

Devenir apiculteur indépendant étape par étape

D’abord, vous devrez vous former au métier d’apiculteur. Ensuite, vous devez mener une étude de marché et identifier le terrain. En même temps, il faudra lister les besoins de démarrage et les dépenses courantes. Il sera nécessaire d’établir un plan financier et s’adresser à la Chambre d’agriculture pour rechercher des financements.

Vous devrez ensuite choisir votre statut juridique agricole et élaborer les outils de communication. Une fois ces étapes passées, vous pourrez lancer la production de miel. Attention, toutefois, car on ne devient pas apiculteur professionnel du jour au lendemain. Il faut être persévérant et savoir rester réaliste.

Nos autres publications pour la création d’une activité