Le Mag Digital des entrepreneurs

Création d’une boutique éphémère : comment procéder au juste ?

Une boutique éphémère, aussi appelée « pop-up store », est une boutique ouverte sur une période de temps limitée. Contrairement à la boutique permanente, celle-ci reste ouverte seulement pendant quelques jours, quelques semaines ou quelques mois, et s’appuie sur l’échange et la découverte.

Mais qu’est-ce qu’une boutique éphémère au juste ? Comment créer un pop-up store ? Quel statut juridique choisir pour ce magasin qui apparaît dans le paysage commercial de manière temporaire ? Qu’en est-il de la campagne de communication ? Focus sur la création d’un magasin éphémère et sur nos conseils pour réussir le lancement de cette activité !

Les bonnes raisons de créer une boutique éphémère

L’ouverture d’une boutique éphémère peut être la meilleure solution pour tester un emplacement, pour un commerce saisonnier ou encore pour créer un évènement ou communiquer sur le lancement d’un nouveau produit ou service. De même, vous êtes nombreux à vous intéresser au concept du « pop-up store » pour écouler un stock et pour tester une marque dans le cadre d’une étude de marché. Si le lancement est bien préparé, le démarrage des ventes peut être très rapide.

En fait, le concept éphémère est aussi signe d’exclusivité. Les clients sont encouragés à profiter des offres et des ventes avant que celles-ci ne s’arrêtent. Ils ont donc un temps limité pour conclure leurs achats, qu’il s’agisse de produits ou de services. Même si le concept attire principalement les petites marques, cela ne veut pas dire que les grandes marques ne peuvent pas l’utiliser. Il peut être intéressant de créer un magasin éphémère pour faire plaisir à la clientèle et créer des liens.

Qui plus est, ouvrir un pop-up store, c’est aussi acquérir plus de notoriété, sachant que les clients raffolent de nouveautés. Ce n’est pas tout, car le magasin temporaire peut aussi générer des revenus importants. Les clients s’intéresseront à la momentanéité de votre boutique et feront de vos produits des must-haves. Après, le fait de louer un magasin pour quelques jours, quelques semaines ou quelques mois coûtera moins cher que de s’engager dans une location à long terme. C’est donc un moyen efficace de tester la cible et le marché.

Quels sont les inconvénients de la boutique éphémère ?

Attention, toutefois, car l’ouverture d’une boutique éphémère n’a pas que des avantages. Vous devez bien étudier les risques liés à ce type d’activité temporaire. Parmi, il y a notamment le risque de ne pas avoir suffisamment de temps pour rentabiliser les investissements effectués, de perdre un emplacement qui commençait à bien fonctionner, et de se retrouver dans l’incapacité de constituer un fonds de commerce et de le monétiser.

Les étapes de création de la boutique éphémère

  • Commencez par définir votre concept
  • Effectuez quelques recherches pour trouver des locaux commerciaux acceptant les locations sous bail précaire
  • Une fois que vous trouvez le local qui correspond à vos attentes et à vos besoins, pensez à son aménagement intérieur
  • Identifiez des fournisseurs et des partenaires
  • Créez votre business plan et déterminez votre budget
  • Signez le bail dérogatoire
  • Réalisez des travaux d’aménagement dans votre pop-up store
  • Choisissez un statut juridique et enregistrez-vous à la CCI
  • Lancez vos campagnes de communication
  • Organisez un évènement

Quelle réglementation pour l’ouverture d’un pop-up store ?

D’après la loi, la boutique éphémère est l’émanation d’une activité commerciale existante et inscrite au Registre du Commerce. Concrètement, le pop-up store se définit comme un établissement secondaire, distinct de l’établissement principal. Vous pourrez donc créer votre entreprise en déclarant le siège de l’activité à votre domicile personnel, par exemple, et ouvrir le magasin éphémère dans un tout autre endroit. Il faudra nécessairement le déclarer comme établissement secondaire auprès de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI).

Bon à savoir : la boutique éphémère ne dispose pas d’un patrimoine distinct de l’établissement principal. Cela veut dire qu’il est impossible d’isoler les dettes ou encore de liquider la boutique.

Le bail précaire pour la boutique éphémère

Il existe différents types de baux, et celui le plus adapté à la location d’une boutique éphémère est le bail précaire. Aussi appelé le bail dérogatoire, ce contrat de location a été mis en place pour les locations de courte-durée, d’une durée inférieure à 3 ans. Si le concept de votre boutique éphémère ne marche pas, et si à cause de cela, vous devez fermer votre pop-up store, vous pourrez résilier le bail. Cela peut se faire à tout moment en respectant le préavis de 3 mois.

Les normes qui encadrent l’exploitation du pop-up store

Avant de lancer votre pop-up store, vous devez bien vous renseigner sur les principales normes qui encadre l’exploitation de ce type de commerce, notamment les normes de sécurité et d’accessibilité, les normes relatives à l’urbanisme et au patrimoine, les normes relatives aux affichages obligatoires et enfin, les obligations de déclaration.

  • Normes de sécurité et d’accessibilité : les normes ERP (sécurité incendie et extincteurs), l’accès des locaux aux personnes handicapées, et la présence obligatoire de toilettes dans certains cas, entre autres.
  • Obligations d’affichage : l’affichage des prix à l’extérieur et à l’intérieur, et les affichages pour les personnes embauchées (s’il y en a)
  • Obligation de déclaration : si de la musique est diffusée dans le local, il faut obligatoirement déclarer l’activité à la SACEM
  • Normes relatives à l’urbanisme et au patrimoine : renseignez-vous bien sur ces normes pour être sûr d’opérer dans les règles

Bien choisir le statut juridique lors de la création d’un pop-up store

La boutique éphémère peut être créée sous différentes formes juridiques, notamment :

  • La micro-entreprise
  • L’entreprise individuelle (EI)
  • L’EURL ou la SASU pour un seul propriétaire
  • La SARL ou la SAS pour plusieurs associés

Pour bien choisir le statut juridique de votre pop-up store, vous devez déjà vous interroger sur le type d’activité à lancer. Pour des ouvertures ponctuelles sur des périodes courtes, le statut de la micro-entreprise, anciennement auto-entreprise, est idéal. Vous n’aurez pas d’obligations comptables et les formalités administratives se font très facilement. De même, la TVA ne sera pas appliquée sur les ventes, et vous payez les cotisations sociales seulement si un chiffre d’affaires est généré.

Si la boutique éphémère sera ouverte régulièrement et si l’activité sera constante, il est préférable d’opter pour la création d’une société. Si vous êtes seul, choisissez la SASU qui évite la Sécurité sociale pour les indépendants (ex-RSI). Si vous êtes à plusieurs associés, choisissez plutôt la SARL ou la SAS. Dans tous les cas, évitez l’entreprise individuelle classique, car les modalités de calcul de ce statut juridique ne sont que pas adaptées aux activités irrégulières des magasins éphémères.

Qu’en est-il de la communication ?

Comme nous avons pu le voir, la création d’une boutique éphémère n’est pas vraiment compliquée. Il faut bien définir le concept dès le départ, et savoir miser sur le marketing et la communication. Les stratégies de communication doivent être bien choisies, sinon elles n’auront aucun effet. Elles doivent commencer avant l’ouverture, continuer pendant le déroulement des activités, et prendre fin plusieurs jours après l’opération éphémère.

Vous pouvez utiliser les réseaux sociaux pour communiquer avant l’ouverture de la boutique éphémère. Si la stratégie de marketing digitale est bien faite, les visiteurs et la presse feront partie de votre campagne d’influence, et pourront vous aider à faire connaître votre idée et vos intentions d’ouvrir une boutique temporaire. Organisez aussi une soirée d’inauguration et invitez la presse. Enfin, misez aussi sur le bouche-à-oreille 2.0 en créant des vidéos et des photos.

Nos conseils pour réussir la création de votre magasin éphémère

La création d’une boutique éphémère exige de la créativité et de l’énergie. Tout repose sur la phase de préparation et sur la maîtrise du budget. Que vous ayez envie de lancer un pop-up store pour vendre du maquillage, de la nourriture ou des vêtements/accessoires, vous devez déjà avoir un concept bien défini, et suivre ces quelques conseils :

  • Votre concept peut être défini autour d’une idée, d’une couleur ou d’une matière
  • L’implantation que vous choisissez doit correspondre à votre cible
  • L’ouverture du pop-up store doit se faire au bon moment
  • Les partenaires et fournisseurs peuvent contribuer à la réussite de l’activité
  • Limitez les dépenses en rénovant des anciens meubles et des anciennes étagères, et en réutilisant des décors existants
  • Prenez le temps de bien soigner votre marchandise
  • Soyez attentif aux détails, comme l’accueil, les étiquettes, la tenue des vendeurs et la musique, par exemple
  • Organisez des évènements tout au long de la vie du magasin temporaire