Le Mag Digital des entrepreneurs

L’achat de tickets restaurant, quel intérêt ?

De nombreux salariés souhaitent prendre leur déjeuner sur leur lieu de travail. Mais les entreprises ne disposent pas toutes de cantines. Si l’entreprise compte plus de 25 salariés et qu’elle ne dispose pas d’une cantine, la solution est d’acheter des titres restaurant. Or, avant d’aller de l’avant avec cette solution, il est nécessaire de bien se renseigner. Aujourd’hui, focus sur l’achat de tickets restaurant en France !

Les tickets restaurants délivrés par les entreprises

Les tickets restaurant sont des titres de paiement qui permettent aux salariés de prendre des repas à l’extérieur du bureau, comme dans des restaurants et des commerces assimilés. Auparavant, les tickets repas se présentaient uniquement sous forme de chèques papier. Aujourd’hui, ils se présentent également sous forme de cartes de paiement rechargeables, un peu comme les cartes de crédit. Ce sont là des titres que peuvent utiliser les salariés pour financer une partie de leurs repas.

Pour qu’une entreprise puisse acheter des titres restaurants, elle doit respecter trois conditions. D’abord, il ne doit pas y avoir de lieu de restauration sur le lieu de travail. Ensuite, il faut absolument respecter le nombre de titres par jour de travail. En principe, un seul ticket est attribué par jour de travail. Enfin, il faut aussi s’assurer que seuls les salariés et les stagiaires bénéficient de ces titres.

Les salariés en télétravail et les salariés à temps partiel

Ceci s’applique également aux salariés en télétravail, tant que leurs conditions de travail sont les mêmes que les salariés qui travaillent au bureau. Aussi, les salariés qui travaillent à temps partiel dans l’entreprise peuvent obtenir des tickets restaurants. Pour cela, il faut que les heures de travail soient entrecoupées d’une pause repas. Si le salarié travaille seulement le matin ou l’après-midi, il n’aura donc pas droit aux titres.

Les sociétés émettrices de tickets et chèques repas

En France, on retrouve plusieurs sociétés émettrices de tickets et de chèques repas. Les principaux acteurs sont les suivants :

  • Edenred France
  • Sodexo Solutions
  • Chèque Déjeuner
  • Natixis Intertitres

Chaque société présente ses propres avantages, mais elles sont toutes soumises aux mêmes règles et allègements fiscaux. Certains acteurs peuvent proposer le conseil fiscal par téléphone, l’assurance perte de carnet de titres repas et les outils de commande des titres en ligne, entre autres.

Pourquoi utiliser des tickets restaurants ?

Pour l’entreprise qui ne dispose pas d’une cantine, l’utilisation des tickets restaurants s’avère très utile. De même que pour les salariés qui disposent ainsi d’un complément de salaire non-imposé pour financer les repas. Quant aux employeurs, ils profitent de l’émission de tickets via un système très simple. Ce qui leur permet de bien gérer le budget alloué aux repas de leurs salariés. De plus, en achetant des tickets restaurants, les employeurs arrivent à bénéficier d’une exonération de charges sociales et fiscales par salarié et par jour travaillé. Ceci, à hauteur du plafond d’exonération des titres restaurant.

Mieux comprendre le paiement des repas

Les titres restaurants sont à utiliser dans les restaurants, dans les boulangeries et dans les snacks. Par ailleurs, certains supermarchés acceptent les tickets restaurant. Dans tous les cas, il est nécessaire de respecter la règlementation en vigueur. Soulignons également que les titres restaurants peuvent être utilisés pour financer les fruits et les légumes.

Bon à savoir : il peut arriver que les commerçants refusent les tickets restaurants. Dans le cas où ils acceptent, ils ne peuvent rendre la monnaie lorsque le montant du titre est supérieur à la somme due par le client.

La dématérialisation des titres restaurants

Comme nous le disions, les tickets restaurants sous forme papier sont progressivement remplacés par des cartes à puces. Ces cartes sont réalimentées régulièrement par les employeurs. Ces derniers tiennent généralement compte de la participation du salarié lors de la réalimentation de la carte.Les cartes à puces peuvent également être utilisées comme les cartes de crédit, soit via le même terminal de paiement.

Les cartes qui sont équipées de la fonction paiement sans contact fonctionnent de la même manière que les cartes bleues. Pour les utiliser, il faut simplement rapprocher la carte du terminal de paiement. D’autre part, la dématérialisation des titres restaurant permet également le paiement des titres restaurant via smartphone.

Le taux de participation de l’employeur

Il faut savoir que l’employeur est tenu de ne financer qu’une partie de la valeur nominale du titre restaurant. L’autre partie doit obligatoirement être financée par le salarié. En cotisant entre 50 à 60% de la valeur du titre, l’employeur peut bénéficier de l’exonération fiscale et sociale. Les 40 à 50% restants doivent alors être réglés par le salarié, via une retenue sur salaire. Enfin, rappelons que la contribution des employeurs pour les titres restaurants est limitée par un plafond et que la participation du salarié est également exonérée d’impôt sur le revenu dans la limite d’un plafond annuel.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *