Le Mag Digital des entrepreneurs

Les étapes pour ouvrir une boutique en ligne

Cela fait plusieurs années que le commerce électronique s’est installé en France. Très prisée pour ses nombreux avantages, la vente en ligne permet de vendre au-delà des frontières nationales. C’est une solution qui permet de réaliser des économies sur les coûts d’information et de communication, et de toucher le marché international. Autre atout de la boutique en ligne : elle reste ouverte 24/24h. On parle d’un secteur en pleine expansion qui nécessite quand même certaines compétences en marketing digital. Vous envisagez de lancer votre site e-commerce, mais ne savez pas par où commencer ? Voici les étapes et les conseils à suivre pour y arriver !

1. Le cahier des charges de votre boutique en ligne

La rédaction du cahier des charges est un exercice contraignant, mais certainement utile. Ce document vous permet de vous poser les bonnes questions et d’analyser les différents aspects de votre projet de création de site commercial. Il servira à définir le cadre de travail de votre prestataire et les modalités de suivi du développement de votre côté. Il doit comprendre la présentation d’ensemble du projet, la description de la charte graphique, la description fonctionnelle et technique et les prestations attendues ainsi que les modalités de sélection des prestataires. C’est un document référentiel qui intègre tous les objectifs et les contraintes techniques, esthétiques et fonctionnelles de votre projet, du web-design au référencement. Ce cahier des charges doit venir compléter votre étude de marché.

2. La forme juridique et l’immatriculation

Commencez par choisir une forme juridique. Il existe différents statuts juridiques pouvant correspondre à tous types d’activités. Si vous souhaitez lancer un site e-commerce seul, dans ce cas, optez pour le régime d’auto-entrepreneur ou celui d’une Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée. Enregistrez ensuite votre site de vente en ligne auprès de l’INSEE pour avoir un numéro d’immatriculation ou SIRET.

C’est ce qui vous permettra d’être reconnu officiellement. Si besoin, demandez conseil à un comptable ou à un conseiller de votre Chambre de Commerce. Sachez que vous aurez à effectuer une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’informatique et des Libertés (CNIL) pour ouvrir votre boutique en ligne.

3. Le nom de domaine et l’hébergeur

Une fois la forme juridique de votre site marchand définie, vous devez à présent définir votre activité. Précisez le type de produits ou de services qui seront mis en vente. Ensuite, analysez les forces et les faiblesses de votre activité par rapport à celles de vos concurrents. En même temps, choisissez le nom de domaine de votre commerce électronique et vérifiez sa disponibilité.

Optez pour un nom mémorisable qui contient les mots clés des produits ou services vendus.
Vous trouverez différents hébergeurs et solutions e-commerce en ligne. En tapant « site e-commerce votreville », vous arriverez à trouver une agence e-commerce proche de chez vous. Vous aurez le choix entre différents outils informatiques comme Magento, Prestashop, Oxatis, WordPress et Wizishop.

4. Le design de votre site e-commerce

L’autre étape consiste à choisir le design de votre site e-commerce. Pour cela, faites appel à un professionnel qui saura réaliser cette tâche selon l’influence des couleurs et vos préférences. N’oubliez pas que le design est très important, car c’est ce qui va attirer votre clientèle virtuelle. Les images que vous publierez doivent être professionnelles, claires et attrayantes. Les photos doivent être proposées sous plusieurs angles, avec un fond uni, un bon découpage et une bonne luminosité.

Comme dans la mode, le design de votre plateforme commerciale doit évoluer selon les tendances technologiques. Il doit être adapté aux smartphones et tablettes. La partie SEO doit également être travaillée. Affichez bien toutes les informations utiles comme les numéros de téléphone, les options de paiements et de livraisons ainsi que les tarifs. Enfin, pensez à mettre en place un chat pour que les internautes puissent discuter avec vous avant ou après leurs achats.

5. Les fournisseurs dans votre secteur d’activité

Pour avoir un stock de produits à vendre, il faut avoir un fournisseur fiable. Évitez à tout prix les fournisseurs indélicats qui augmentent les prix à la dernière minute et qui proposent des délais de livraison trop longs. Soyez toujours à la recherche de nouveaux fournisseurs et une fois que vous aurez trouvé le bon, gardez-le bien sous la main. Pour savoir si un fournisseur est sérieux ou pas, analysez son mode de travail (conditions d’affaires, frais de port, livraison des produits). Assurez-vous qu’il fasse des suivis de ses produits et qu’il vous tienne informé des changements. Il vous faudra donc explorer dans votre secteur d’activité pour trouver le grossiste le plus apte à collaborer avec vous.

6. Les solutions de livraison

En France, La Poste reste le livreur principal de la plupart des sites commerciaux. Prenez rendez-vous avec le directeur de votre bureau de poste et demandez-lui de vous renseigner sur les différentes solutions auxquelles vous pourrez prétendre. Vous pourrez également vous tourner vers les transporteurs privés comme DHL, Chronopost, TNT et UPS. Ces modes de livraisons sont à privilégier dans les périodes festives où les délais de livraison sont assez courts. Prévoyez également la livraison en points relais.

Notez que si vous souhaitez éviter d’investir dans un stock et de gérer la livraison, vous pouvez parfaitement construire votre boutique en ligne autour d’une solution comme le dropshipping.

7. Les fiches produit

Avant d’acheter un produit, le client s’attend à avoir toutes les informations nécessaires. Remplissez votre site avec des fiches produit et rédigez une description concise de chaque produit. Les fiches doivent être de qualité et comprendre toutes les informations recherchées par les clients virtuels.

8. Les mentions légales et conditions générales de vente

Votre boutique en ligne doit comprendre certaines pages obligatoires, comme les mentions légales et les conditions générales de vente. Indiquez le nom et l’adresse complète de votre entreprise, le SIRET, le numéro attribué par la CNIL, le capital de l’entreprise, le nom de l’hébergeur du site, le nom du gérant et les moyens de contact.

9. La stratégie e-marketing de votre site

Le lancement de votre boutique en ligne doit être accompagné d’une stratégie e-marketing solide. Vos offres doivent être alléchantes. N’hésitez pas à faire tourner des offres de lancement et des promos spéciales via des bandeaux et images de pub. Sur votre site, mettez en place une newsletter, un programme de fidélisation et de parrainage ainsi que des alertes promos.

Comme un magasin physique, le magasin en ligne doit avoir un bon emplacement. On parle notamment du classement dans Google. Il existe plusieurs astuces pour rendre votre site facilement indexable par les moteurs de recherche. C’est ce qu’on appelle le référencement naturel. Les contenus produits doivent être uniques, les pages doivent être optimisées et les descriptions doivent être propres et uniques pour chaque produit. En mettant en place une bonne stratégie de marketing, vous arriverez facilement à trouver des clients et à vendre vos services et produits.

Enfin, faites-vous connaitre sur les réseaux sociaux et tenez-vous informé des dernières mises à jour en matière de SEO. Pour vous aider dans votre choix de stratégie vous pouvez lire notre guide pratique : Comment améliorer la visibilité de votre entreprise sur Internet ?

Dernier conseil : soyez patient et persévérant. Si besoin, demandez l’aide de professionnels du web qui sauront vous accompagner dans le lancement et dans le marketing de votre boutique en ligne.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *