Le Mag Digital des entrepreneurs

Dropshipping : que faut-il savoir sur ce mode de distribution ?

Aujourd’hui, pour qu’une société arrive à déjouer la concurrence, elle doit avoir une boutique en ligne performante. Or, le lancement d’un site e-commerce n’est pas une mince affaire. Il commence toujours par la rédaction du cahier des charges et le choix d’un business model. Cette étape fondamentale consiste à analyser les différents aspects du projet et à définir les modalités de sélection des prestataires. Une des méthodes les plus utilisées pour gérer un site marchand est le dropshipping. Zoom sur ce mode de distribution, ses avantages et ses inconvénients pour les revendeurs !

Le principe du dropshipping

Pour certains commerçants, la meilleure façon de se lancer en e-commerce est le dropshipping. Le principe de ce mode de distribution repose sur un système tripartite entre le client, le revendeur et le fournisseur. Il permet de vendre des produits sans avoir à investir dans un stock. Plus précisément, il s’agit d’exposer et de vendre des produits que vous n’avez pas en stock sur votre site e-commerce.

Lorsqu’un client passe une commande sur votre site, il achète le produit au fournisseur, qui à son tour, expédie la marchandise directement au client. Vous êtes donc le revendeur du produit, soit un simple intermédiaire qui propose une prestation de service et qui dispose d’un stock virtuel. C’est une manière de se lancer dans l’e-commerce sans forcément avoir de produits à vendre.

Les étapes de ce modèle de commercialisation

En dropshopping, l’intermédiaire c’est vous. Votre rôle est de sélectionner des produits chez divers partenaires selon vos objectifs personnels de vente et de les mettre en ligne dans votre site marchand. Ensuite, vous faites la promotion des produits et recevez les commandes de vos clients. Une fois les commandes passées et les paiements effectués, vous faites expédier les articles par le fournisseur directement chez les acheteurs.

Ce modèle de commercialisation diffère du e-commerce traditionnel qui, pour rappel, consiste à acheter des produits, à les stocker, à les proposer en vente, à répondre aux commandes, à expédier les produits et à renouveler les stocks. Un processus long et parfois très couteux pour un micro-entrepreneur.

Quels sont les avantages du dropshipping ?

Mode de distribution de plus en plus utilisé, le dropshipping offre de nombreux avantages aux fournisseurs comme aux revendeurs. Pour le grossiste, c’est un système qui lui permet de se concentrer sur sa production et de laisser la distribution à la charge des commerçants. Pour le revendeur, le principal avantage est de vendre de produits sur un site marchand sans avoir à supporter le risque financier du stock.

C’est le grossiste qui est responsable de la production et de la livraison des produits achetés sur le site de l’e-commerçant. Autrement dit, ce mode de distribution vous permet de lancer votre boutique en ligne sans avoir à investir plusieurs milliers d’euros dans l’achat d’un stock.

En tant que revendeur, vous disposez d’un catalogue complet et varié et n’avez pas de capitaux importants à investir. L’absence de stock vous permet de réduire les frais d’investissement initiaux et de profiter d’un avantage financier considérable. Les économies réalisées peuvent servir à développer d’autres secteurs comme le marketing et la partie technique de vos activités commerciales.

Autre point fort du dropshipping : vous avez la possibilité d’offrir un catalogue complet et varié à vos clients. Aussi, en faisant affaires avec un grossiste, vous lui déléguez tout l’aspect logistique relatif au processus de vente. Enfin, tant que vous arrivez à communiquer avec vos clients et fournisseurs, vous pourrez gérer votre business de n’importe où.

Les inconvénients pour les revendeurs

Attention toutefois à ne pas pratiquer le dropshipping sans connaitre ses inconvénients. Ce mode de distribution a ses limites et peut avoir son lot d’inconvénients pour les revendeurs. D’abord, la dépendance aux fournisseurs spécialisés en dropshipping, la similitude des produits avec les concurrents et l’absence du contrôle sur la relation client. Ce sont les trois points négatifs majeurs de ce système.

Comme vous n’achetez pas de stock de produits, vous dépendez entièrement de la stratégie prise par le fournisseur. Il peut modifier ses prix de vente à tout moment sans consulter son réseau de distributeurs. Il peut également décider d’arrêter de produire une catégorie d’articles. Et là, c’est tout un business model qui est à revoir.

Autre point négatif : les produits proposés dans les catalogues des fournisseurs sont souvent similaires aux concurrents. Les offres se ressemblent et ne diffèrent sur aucun plan, car la logistique est à la charge du grossiste. Il n’y a donc aucun facteur différenciant envers les concurrents. Certains e-commerçants se lancent dans des stratégies de politique de prix qui leur font plus perdre que gagner.

L’absence de contrôle sur l’envoi du produit est un autre inconvénient du dropshipping. Vous n’avez pas de contrôle sur la qualité du produit ni sur la qualité du service pour l’envoi de celui-ci. Il n’est pas toujours possible de vérifier la conformité du produit et l’emballage. Enfin, certains revendeurs qui pratiquent le dropshipping rencontrent des difficultés à trouver des grossistes.

Les conseils pour réussir en dropshipping

La première règle est de faire appel à plusieurs fournisseurs. Si jamais un fournisseur décide de mettre un terme à votre collaboration, votre activité ne sera pas complètement mise à risques. Vous devez avoir une véritable relation de business avec les fournisseurs et multiplier les contacts. Voici quelques conseils pour réussir en dropshopping :

  • Ne misez jamais tout sur un seul fournisseur. Explorez toujours les opportunités afin de trouver les meilleures conditions d’achat. C’est ce qui va vous permettre de diversifier votre catalogue de produits.
  • Rencontrez votre dropshipper et évitez ceux avec qui la communication est difficile. Pour savoir si le fournisseur est le bon, faites quelques tests. Commandez quelques produits et faites vos propres conclusions.
  • Assurez-vous de la qualité des produits avant de les mettre en vente sur votre site e-commerce. Si les produits reviennent chez vous et si le client se rétracte, c’est l’image et la réputation de votre commerce qui en souffrira.
  • Créez et rédigez toutes les fiches de produits. Évitez à tout prix de produire du contenu dupliqué, car cela impactera directement sur le référencement de votre boutique en ligne. Google et les autres moteurs de recherche pénaliseront votre site en cas de duplicate content.
  • Comme la compétition est forte et les marges sont faibles, vous devez offrir plus de valeur à vos clients que vos concurrents. Apportez de la valeur à vos textes pour attirer l’attention des internautes. Adoptez un ton plus chaleureux et proposez des conseils personnalisés.

Même si le dropshopping est le meilleur moyen pour débuter dans l’e-commerce, c’est une pratique qui demande une bonne organisation et un investissement sur le long terme. Vous devez créer une boutique en ligne qui marque les esprits, qui assure un excellent service client et qui adopte une stratégie marketing efficace. En conclusion, le dropshopping peut être très lucratif, à condition de bien réfléchir à une stratégie et de choisir les bons fournisseurs.

D’autres publications utiles pour votre e-commerce

Les actions pour améliorer la visibilité de votre entreprise sur internet

Social Selling : la clé de la prospection commerciale sur les réseaux sociaux

Nos conseils pour choisir votre prestataire web

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *