Le Mag Digital des entrepreneurs

Dirigeant d’entreprise : comment bien préparer sa retraite ?

Il est indispensable pour le dirigeant d’entreprise de bien préparer sa retraite, car au moment venu, la perte de revenus peut parfois atteindre les 70%. Il doit penser à sa succession dans l’entreprise, mais aussi calculer sa cotisation. En fait, tout va dépendre du statut qu’il possède, s’il est salarié ou travailleur indépendant. S’il est salarié, il bénéficie alors des mêmes conditions de retraite de base et complémentaire que les autres salariés. En revanche, s’il n’est pas salarié, il doit alors se tourner vers des contrats spécifiques. Comment bien préparer sa retraite quand on est chef d’entreprise ?

Choisir une solution retraite selon son statut

Avant tout, il faut distinguer le chef d’entreprise salarié du chef d’entreprise non salarié. En principe, un dirigeant d’entreprise qui est salarié de l’entreprise a droit plusieurs solutions d’épargne et de retraite complémentaire. En souscrivant un contrat visé par l’article 83 du CGI (code général des impôts), il a la possibilité de bénéficier d’une rente à l’âge de la retraite. Les sommes sont versées par l’entreprise, sont déductibles fiscalement (dans une certaine limite) et sont gérées par l’assureur. Il peut également souscrire des contrats d’assurance collectifs ou opter pour le PERP.

Si le chef d’entreprise n’est pas salarié, il peut alors bénéficier des produits de retraite de type Madelin, du PERP ou de l’assurance-vie. En somme, la solution retraite choisie va dépendre essentiellement du statut du dirigeant, s’il est travailleur indépendant ou travailleur salarié.

Quelle solution retraite pour le dirigeant d’entreprise salarié ?

Les dirigeants d’entreprise ont le choix entre différents dispositifs collectifs d’épargne retraite. Ce sont des outils intéressants de politique salariale qui ont l’avantage d’attirer et de fidéliser les collaborateurs tout en bénéficiant d’avantages fiscaux et sociaux. Sous certaines conditions, ces solutions peuvent vous permettre de vous constituer une épargne retraite.

Les contrats d’assurance collectifs

Si vous optez pour les contrats d’assurance collectifs, vous avez alors l’avantage de toucher une rente au moment de la retraite, mais aussi de percevoir des revenus réguliers. C’est un bon moyen de préparer sa retraite, car c’est l’entreprise qui finance les cotisations versées. Celles-ci sont déductibles du revenu imposable sous certaines conditions.

Le PERCO (Plan d’épargne pour la retraite collectif) est un dispositif d’entreprise qui permet aux salariés et aux gérants salariés de se constituer une épargne. Sauf cas de déblocage exceptionnel, les sommes sont bloquées jusqu’à la retraite. Le principal avantage de ce plan d’épargne est que le chef d’entreprise figure parmi les bénéficiaires, avec son conjoint s’il ou elle est collaborateur ou associé. À noter qu’il n’est pas possible d’instaurer un PERCO si un Plan d’Épargne Entreprise ou Interentreprises (PEE ou PEI) a déjà été instauré au sein de la structure.

L’immobilier

L’autre solution est de louer les locaux utilisés par l’entreprise, une fois à la retraite. C’est une solution qui permet d’obtenir des revenus réguliers sous forme de loyers. Ces biens peuvent être revendus, ce qui permet de toucher un capital important.

Les solutions pour le chef d’entreprise TNS (travailleur non salarié)

Plusieurs solutions s’adressent au travailleur non salarié. Le chef d’entreprise TNS peut opter pour les contrats retraite de la loi Madelin, pour le Plan d’Épargne Populaire (PERP) ou pour l’assurance-vie. Dans tous les cas, la priorité est de se constituer une retraite souple et simple.

Les contrats retraite de la loi Madelin

Mis en place en 1994, le contrat Madelin permet aux travailleurs indépendants de se constituer un complément de retraite par capitalisation. Ce dispositif concerne les commerçants, les artisans, les professions libérales et les dirigeants non-salariés.

L’objectif du contrat de retraite Madelin est de pouvoir se constituer une retraite complémentaire tout en bénéficiant d’une déduction fiscale des primes versées. L’effort épargne est en partie financé par une économie d’impôt et est restitué sous forme de rente en parallèle des retraites obligatoires.

Trois solutions s’offrent aux chefs d’entreprises non-salariés : le contrat retraite Madelin mono-support, le contrat retraite Madelin multi-support et le contrat retraite Madelin en points. En principe, les contrats de retraite Madelin s’accompagnent de différents frais : frais sur versement, frais de gestion et frais de transfert. Comme un montant minimal annuel est fixé, il est important de bien se renseigner sur les conditions et les cotisations avant de souscrire un contrat de retraite de ce type.

Le Plan d’Épargne Retraite Populaire (PERP)

Comme les contrats Madelin, le Plan d’Épargne Retraite Populaire a l’avantage d’être en partie financé par les économies réalisées. Chaque année, les sommes versées sont déduites du revenu net global. Il s’agit d’une solution retraite qui peut vous faire réaliser jusqu’à 30% d’économie.

Ce plan d’épargne retraite permet au chef d’entreprise non salarié de se constituer un complément de retraite par capitalisation tout en bénéficiant d’une déductibilité fiscale des versements. L’autre avantage de cette solution retraite : la fréquence et le montant des versements sont libres. Enfin, on note que l’épargne n’est disponible qu’au moment de la retraite et peut être perçue à 20% en capital.

L’assurance-vie

Pour les chefs d’entreprises, l’assurance-vie est une autre solution de retraite. Elle permet de se constituer une épargne en vue de la retraite. C’est l’un des placements les plus appréciés en France en raison de ses avantages fiscaux. C’est une solution retraite qui permet de choisir librement son support d’investissement.

Les dirigeants d’entreprises peuvent souscrire un contrat en euros, un contrat en unité de compte, c’est-à-dire en actions, ou un contrat multisupport. Au terme du contrat, ils perçoivent un capital ou une rente viagère. C’est aux souscripteurs du contrat de choisir la fréquence et le montant des versements.

Les autres solutions pour se constituer sa retraite

Le dirigeant d’entreprise, s’il le souhaite, peut opter pour d’autres solutions retraite. Il peut placer son argent dans des fonds d’investissement chargés de gérer les capitaux comme les OPCVM, opter pour les livrets d’épargne ou montrer son soutien aux start-ups. Dans tous les cas, il est essentiel de s’y prendre à l’avance et de bien préparer sa retraite.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *